Fondation Hartung-Bergman

English

Séminaire Jeunes Chercheurs "Histoires de l’abstraction : Hans Hartung", 26-28 mai 2016

Séminaire Jeunes Chercheurs/Chercheuses
"Histoires de l’abstraction : Hans Hartung"
26-28 mai 2016, Fondation Hartung-Bergman

Ce séminaire s’inscrit dans un vaste programme de redécouverte de Hans Hartung à travers ses archives, lancé en collaboration avec le Centre allemand d’histoire de l’art (Paris), les Archives de la critique d’art (Rennes) et l’Université de Leipzig. Prenant appui sur la richesse – parfois inédite – des archives de Hans Hartung, le séminaire sera l’occasion de réexaminer l’œuvre et la vie de l’artiste à l’aune des contextes historiques et théoriques mouvants. En centrant les discussions sur les enjeux liés à la circulation des réseaux, aux processus artistiques et aux discours sur l’art abstrait, le parti pris sera celui de questionner, à travers la figure de Hartung, les narratifs sous-jacents du modernisme. Le fonds exceptionnel de la Fondation Hartung-Bergman permettra de nourrir les recherches individuelles en cours et de les ouvrir, par le contact direct avec les œuvres et les archives de Hans Hartung, à de nouvelles perspectives théoriques.

Le séminaire sera encadré par :

Antje Kramer-Mallordy, maître de conférences, Université Rennes 2/Archives de la critique d’art

Et se déroulera avec la participation de :

Nathalie Adamson, senior lecturer, University of St Andrews

Thomas Kirchner, directeur du Centre allemand d’histoire de l’art, professeur, Goethe-Universität Frankfurt-am-Main

Martin Schieder, professeur, Universität Leipzig
Thomas Schlesser, directeur de la Fondation Hartung-Bergman, professeur à l’École Polytechnique

Jean-Luc Uro, expert des œuvres de Hans Hartung à la Fondation Hartung-Bergman


Liste des participants et des interventions :

Acteurs, réseaux & circulations

Sophie Cras (Paris 1 – Panthéon Sorbonne) : Repenser la "cage d’or". Les artistes face à la hausse du marché (1945-1960)

Lucia Piccioni (CRAL-EHESS) : Quand Madeleine Rousseau définissait Hans Hartung « patron de forces de l’univers »

Lola Lorant (Rennes 2) : Des abstractions européennes aux États-Unis - étude comparative des réceptions de Hans Hartung et Yves Klein

Processus & techniques

Ulrike Blumenthal (Universität Leipzig) : Processus de l’abstraction - sur le statut de la photographie dans l’œuvre de Hans Hartung

Katrin Thomschke (Goethe-Universität Frankfurt am Main) : "Ich hatte nur ein Ziel : eine vollkommene Bewegung zu erreichen..." Hans Hartung’s concept of motion.

Ecrire l’abstraction

Déborah Laks (DFK) : Ecrire l’informel ? Une comparaison de l’ekphrasis poétique des œuvres de Hartung, Fautrier et Wols

Céline Berchiche (Paris IV) : 1946-1952, pour une histoire commune de l’art abstrait - Hans Hartung et la seconde génération d’artistes construits

Julie Sissia (Sciences Po/Paris 1 – Panthéon Sorbonne) : Hartung dans la presse française des années 1970


Pour télécharger le programme en Pdf : CLIQUER ICI

Pour télécharger le résumé des interventions : CLIQUER ICI