Fondation Hartung-Bergman

English

"Hartung et les peintres lyriques", jusqu’au 17 avril 2017, FHEL, Landerneau


« Hartung et les peintres lyriques »
Du 11 décembre 2016 au 17 avril 2017
Fonds Hélène & Édouard Leclerc pour la Culture, Landerneau

Du 11 décembre 2016 au 17 avril 2017, la Fondation Hartung-Bergman et le Fonds Hélène et Edouard Leclerc pour la Culture de Landerneau (Finistère) s’associent pour organiser l’exposition « Hartung et les peintres lyriques », avec pour commissaire Xavier Douroux, directeur du Consortium de Dijon. Plus qu’une exposition monographique consacrée à Hans Hartung – la Fondation d’Antibes prête pour l’occasion plus d’une soixantaine de pièces, des années 1930 à 1980, dont une vingtaine divulguée pour la première fois – il s’agit de mettre en perspective son œuvre en la confrontant à celles d’une quinzaine d’artistes, avec un objectif : donner un aperçu esthétique, historiographique mais aussi critique de ce qu’on entend par « lyrisme ». Hans Hartung a en effet longtemps été associé à ce terme qui émerge après-guerre pour désigner une abstraction spontanée, gestuelle, où prime la libre expression d’une subjectivité émancipée. Le « lyrisme » de Hartung – fait d’automatisme, mais particulier en ce sens qu’il laisse une part importante à la maîtrise et à la construction – sera examiné dans toutes ses composantes. Pour ce faire, Xavier Douroux a conçu un parcours dans lequel les œuvres du peintre franco-allemand rencontrent à la fois celles d’artistes traditionnellement associés au « lyrisme » de l’après-guerre – citons Jean Degottex, Georges Mathieu ou Gérard Schneider – mais aussi celles d’artistes actuels, parmi lesquels Albert Oehlen, Christopher Wool ou encore Shirley Jaffe, très récemment disparue. C’est in fine une cartographie artistique et historique que propose Xavier Douroux avec une évidence : le « lyrisme » dépasse largement le Paris des années 1945 à 1960. Tel est l’idée force qui se dégage du dialogue ouvert entre Hans Hartung et les artistes sélectionnés dans leur diversité, qu’ils appartiennent à la scène allemande, française, ou américaine, ou qu’ils établissent des échanges entre les sphères culturelles, tel Cy Twobly, l’américain bercé de culture antique qui produisit une importante partie de son œuvre en Italie.

Seront présentés aux côtés de Hans Hartung : Joe Bradley, Jean Degottex, Willem De Kooning, Helen Frankenthaler, Adolph Gottlieb, Simon Hantaï, Shirley Jaffe, Georges Mathieu, Albert Oehlen, Sigmar Polke, Gérard Schneider, Gérard Traquandi, Cy Twombly, Charline Von Heyl, Fritz Winter, Christopher Wool, Yves Zurstrassen.

« Hartung et les peintres lyriques »
Du 11 décembre 2016 au 17 avril 2017
Fonds Hélène & Édouard Leclerc pour la Culture, Landerneau
http://www.fonds-culturel-leclerc.fr/

Catalogue :
Hartung et les peintres lyriques
Fonds Hélène & Édouard Leclerc pour la Culture/Fondation Hartung-Bergman
ISBN 979-10-96209-00-2
35 €
216 pages
Parution le 9 décembre 2016